• Fais pas ta gonzesse !

     
    Etre un homme ou une femme, quelle différence ? Certains semblent passer de l'un à l'autre très facilement. Appelé à faire acte de bravoure et à défendre sa patrie pendant la première guerre mondiale, un jeune soldat ne va plus avoir qu'une obsession : celle de fuir les lignes ennemies. Il trouvera refuge chez sa femme Louise. Mais dans la chambre trop étroite où elle vit il se sent dépérir. Voulant alors mettre fin à sa clandestinité, il va lui prendre ses fards à paupières, ses pinceaux et ses bas résilles, et se cacher derrière les jupes de Louise. 

    Sans titre 2

      Ce couple du début du XXème siècle est assez en avance sur son temps. Louise lui donne du "à tout à l'heure, beauté", fait semblant de le trouver affreux, s'amuse de la situation, assez cocasse quand même. Les rires qu'ils parviennent à échanger, leur persévérance et leur optimisme contrastent avec cette ambiance sinistre de guerre, de rudesse et de privation. Côté couleur, à part les lumières jaunes des lampadaires, rien ne vient éclairer les cases grisâtres. 
    Le travestissement se reflète jusque dans le coup de crayon du dessinateur, où, une fois devenu femme, Paul ressemble trait pour trait à un personnage féminin. Le nez devient alors plus fin, les yeux fardés hypnotisent et les courbes moins carrés sont moulés dans les plis sensuels d'une robe rouge. C'est uniquement glissé dans sa peau d'homme, ou alors qu'il est en cours de travestissement, que l'on voit des restes de masculin. 
    Paul se plaira tellement dans sa nouvelle identité que les problèmes de couple ne vont pas tarder... Comment est-ce possible de s'y habituer si facilement, d'oublier ses réflexes et sa façon d'agir au masculin (ou au féminin) ? Est-ce le fait de fuir la guerre, de ne pas avoir fait acte de bravoure et que tout autour de lui on le couvre de honte qui lui permet de se réinventer si facilement ? 
    Ce qui est ironique c'est que les premières pages mettent en évidence les méthodes de séduction dont abusent les deux sexes (pour l'homme : jouer le mystérieux; l'énigmatique, pour une femme, rire aux éclats goulûment) transmis par la famille ou les copains, et que pourtant Paul va délaisser bien vite, lui qui semblait jouer à la perfection son rôle de mec viril.
    Réduire ce roman graphique à une histoire d'amour n'est pas une bonne idée... il évoque aussi les transformations que l'on opère sur soi, le besoin pulsionnel d'oublier des décisions prise, et ce avec un sacré mélange de passage à vide et d'humour salvateur.
     
    ----------------------------------------
     
    [Pour ceux qui voudraient comprendre ce qu'est d'explorer différentes facettes de soi, 
    Ou qui trouve le travestissement bizarre,
    Ceux qui cherche à soutenir quelqu'un dans des projets fous,
    Ou voir à quoi ressemble une intimité de couple.]
     

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :